“Mon” Milon de Crotone

Cette première approche du moulage sur nature est en relation directe avec ma thèse à l’Ecole du Louvre.

Il s’agit ici de faire l’expérimentation d’un collage donné par Lebrun dans le Manuel complet du mouleur paru en 1829 à l’édition Roret.

La réparation du moulage s’assimile paradoxalement, dans ce cas de figure, à la sculpture. C’est mon point de départ pour étudier les recettes et leurs dysfonctionnements.



Citer ce billet
Fabien Noirot (2018, 12 mars). “Mon” Milon de Crotone. Le moulage sur nature « retouché ». Consulté le 23 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qd3w

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search